Le blog du PS Quimper

0 commentaire Le par

Bilan de Ludovic Jolivet et de son équipe

Le temps du bilan de Ludovic Jolivet et de son équipe est venu.

C’est un exercice démocratique nécessaire pour toutes les Quimpéroises et Quimpérois. Les Socialistes de Quimper ont fait ce travail, avant de s’inscrire dans le temps d’un projet pour Quimper.

Notre analyse s’appuie sur des faits, chiffrés et vérifiables, à partir des documents de la campagne électorale.

La profession de foi du candidat de l’époque évoquait « 20 actions prioritaires et 5 grands projets ». C’est sur ces propositions qu’il sollicitait la confiance des habitants.

 Son action doit être évaluée, sauf à penser que les engagements d’hier n’engagent que celles et ceux qui les entendent. Le maire peut s’en exonérer au gré de la conjoncture.

LES PROMESSES NON TENUES

Je naugmenterai pas les impôts. Le conseil communautaire présidé par L Jolivet a majoré les impôts des Quimpérois de plusieurs centaines d’euros supplémentaires par foyer fiscal sur la durée du mandat.

Je créerai 1 180 places de parking en centre-ville. Seules 34 places de parking sont en cours de réalisation à Locmaria.

Jirai chercher les entreprises avec les dents pour créer des emplois grâce à deux nouveaux projets : la Green Valley et le triangle des entrepreneurs. Les deux projets sont au point mort. Seules traces visibles d’énigmatiques affiches « 765 avenue » dans le quartier de la gare.

Comme candidat, il s’était également engagé pour simplifier la circulation en centre-ville en supprimant les feux tricolores. Une fois élu, il n’a rien fait.

Je veux faire de Quimper une ville pilote pour les seniors. Rien de tout cela, depuis la démission de la conseillère municipale déléguée aux personnes âgées. Pire, la Ville n’a pas honoré son label de « ville amie des aînés », label créé par l’Organisation Mondiale de la Santé

LES PROJETS REPORTES APRES 2020

Et les jeunes dans tout ça ! Le maire a tenu ses engagements !!! : le candidat n’avait rien promis, le maire n’a rien fait.

La salle grande capacité multifonctions ne verra pas le jour avant la fin du mandat. Quel sera son emplacement ? Sa capacité exacte ? Son coût ? Après 6 ans, nous sommes toujours au stade des réflexions.

Les Halles St François : Pourquoi avoir attendu la fin du mandat ?

Le pôle métropolitain est en panne. Châteaulin est parti vers Brest, Quimperlé vers Lorient. La Cornouaille est disloquée et le maire de Quimper est isolé sur la question : échec total.

La piste dathlétisme dont on entend qu’elle pourrait être déplacée. Qu’en sera-t-il pour le stade de football ?

Le Théâtre Max Jacob : dont les études démarrent seulement.

La Piscine de Kerlan-Vian dont les travaux démarreront après la fin du mandat laissant beaucoup d’associations sans solutions.

DES CRISES A REPETITION

La gestion calamiteuse du dossier de l’eau qui conduit le vice-président en charge du dossier à la démission.

La brutalité envers les élu.e.s du pays Glazik et particulièrement envers le maire de Briec, pourtant premier vice-président de l’agglomération de Quimper.

Les démissions et mises à l’écart de nombreux conseillers de la majorité municipale, qui ne votent plus le budget de la ville.

CE QU’IL FAUT RETENIR

UNE LITANIE D’ENGAGEMENTS NON REALISÉS

UNE VILLE QUI SE REPLIE SUR ELLE-MÊME,

UN MAIRE IMPULSIF ET ISOLÉ

Soyez le premier à commenter cet article

Laissez un commentaire

Sur le même thème, lire aussi :

Bilan de Ludovic Jolivet et de son équipe Le temps du bilan de Ludovic Jolivet et de son équipe est venu. C’est un exercice démocratique nécessaire pour toutes les Quimpéroises et
Le par
La plateforme participative est en ligne. Aux Quimpérois de s'en saisir pour donner leur avis sur la ville qu'ils souhaitent dans
Le par

Les derniers contenus multimédias

%d blogueurs aiment cette page :