Le blog du PS Quimper

La communication, le choix du court terme.

0 commentaire Le par

Lors du dernier conseil municipal, le Maire de Quimper a confirmé que sa boussole pour administrer la ville est la communication. Plusieurs thèmes débattus lors de ce conseil viennent étayer cette conviction.

En premier lieu, à l’occasion de la présentation du compte administratif, le Maire a évoqué la signature du Pacte budgétaire avec l’Etat, alors même qu’il n’en a pas l’obligation. En se donnant pour limite une hausse des dépenses 1.2%, nous pourrions penser que cette majorité est bonne gestionnaire. Malheureusement, la bonne gestion ne résume pas à un taux d’augmentation des dépenses. La bonne gestion correspond à une dépense utile, juste et raisonnable.

Ainsi, le choix d’investir dans des caméras de surveillance, qui nous le savons ont une efficacité très relative, se fait au détriment d’investissement telle que, par exemple, la rénovation de la piste d’athlétisme de Penvillers. Le Maire choisit la communication plutôt que la sécurité de nos jeunes athlètes qui risquent de se blesser, chaque jour, à l’entrainement. Pour les compétitions, les choses sont réglées puisque la piste n’est plus homologuée.

Communication encore lorsque des projets incontournables (Inondations, halles, théâtre Max Jacob) sont repoussés sine die, laissant à la prochaine mandature la charge des investissements. Ainsi, lorsque l’on assume pas ses responsabilités, il est facile de ne pas dépenser.

Quelles sont donc les motivations du Maire pour signer cet engagement si ce n’est un exercice de communication. Avons-nous si peu confiance en nous qu’il faille se mettre sous la surveillance de l’Etat ?

Communication toujours lorsque sur une question légitime du sérieux de l’investissement dans des caméras de surveillance, le Maire, hausse le ton et montre ses muscles, amenant un sujet qui n’est pas directement lié. Il choisit la caricature et l’amalgame pour parler des questions de sécurité alors que seuls le sérieux et la responsabilité amènent à maîtriser et gérer les risques. La sécurité des Quimpérois est un sujet important qui ne doit pas être instrumentalisé à des fins partisanes car c’est s’engager sur des voies dont on connait les dérives.

La communication cache mal l’absence de cohérence et de méthode dans la gestion des dossiers municipaux. La bonne gestion s’analyse aussi en terme d’anticipation.

Soyez le premier à commenter cet article

Laissez un commentaire

Sur le même thème, lire aussi :

Bilan de Ludovic Jolivet et de son équipe Le temps du bilan de Ludovic Jolivet et de son équipe est venu. C’est un exercice démocratique nécessaire pour toutes les Quimpéroises et
Le par
La plateforme participative est en ligne. Aux Quimpérois de s'en saisir pour donner leur avis sur la ville qu'ils souhaitent dans
Le par

Les derniers contenus multimédias

%d blogueurs aiment cette page :